Photo de Anne Nygård sur Unsplash

Procédures d'urgence : Développer des automatismes

Procédures d'urgence :  Développer des automatismes pour réduire la charge mentale

Des habitudes quotidiennes pour développer réflexes et rapidité d'action :

Dans les situations d'urgence et à risque, chaque seconde compte et la moindre erreur peut avoir des conséquences dramatiques. Il est donc essentiel de mettre en place des pratiques qui permettent d'optimiser l'exécution des procédures d'urgence. Dans le cadre de notre série de recommandations d'experts de l'urgence, nous avons aujourd'hui le plaisir de vous présenter la recommandation du Docteur François Chassaing, médecin anesthésiste et Réanimateur français.

Le Docteur Chassaing nous explique que les bonnes habitudes quotidiennes sont essentielles pour éviter les urgences et mieux traiter l'urgence quand elle survient. Il cite l'exemple de l'identification du produit à l'origine de l'anaphylaxie, une réaction allergique grave et potentiellement mortelle. En ayant pris l'habitude de vérifier si c'est le curare ou l'antibiotique qui génère cette réaction, il est possible d'agir rapidement et efficacement en cas d'urgence. Cette approche permet également d'alléger la charge cognitive des professionnels de santé, car les gestes sont intégrés pleinement dans leur pratique.

Le Docteur Chassaing met ainsi en avant l'importance de développer des réflexes et des automatismes pour mieux prévenir les catastrophes et être plus réactif en cas d'urgence. En effet, les routines régulières permettent d'alléger la charge cognitive et de prévenir les erreurs.

Il est donc essentiel que les professionnels de santé travaillent ensemble pour mettre en place des pratiques efficaces et adaptées aux situations d'urgence. Cela peut passer par des formations régulières et des mises à jour des protocoles de soins pour s'adapter aux nouvelles technologies ou aux nouveaux médicaments.

Il est également important de mettre en place une culture de la sécurité au sein des établissements de santé. Cette culture implique de favoriser la transparence et la communication, de permettre la remontée d'informations et de signaler les erreurs sans crainte de représailles. Il est également essentiel de tirer les enseignements des erreurs pour les prévenir à l'avenir.

Enfin, il est important de souligner que la prévention des urgences passe également par une attention particulière aux patients et à leur environnement. Les professionnels de santé doivent être attentifs aux signes avant-coureurs de détérioration de l'état de santé des patients et anticiper les risques. La prévention passe également par l'entretien régulier des équipements médicaux et la mise en place de mesures d'hygiène strictes pour éviter les infections nosocomiales.

En somme, la recommandation du Docteur François Chassaing nous rappelle l'importance de développer des bonnes habitudes et des automatismes pour prévenir les urgences et être plus réactif en cas d'urgence. Cela passe par une formation régulière des professionnels de santé, une culture de la sécurité au sein des établissements de santé et une attention particulière aux patients et à leur environnement. En appliquant ces recommandations, les professionnels de santé pourront améliorer la qualité des soins et garantir la sécurité des patients.


Pour télécharger gratuitement le rapport intégral : Cliquez 👉 ici
Accédez aux autres conseils via les hyperliens ci-dessous :

Rapport : Conseil #1

Rapport : Conseil #2

Rapport : Conseil #3

Rapport : Conseil #4

Rapport : Conseil #5

Rapport : Conseil #6

Rapport : Conseil #8

Vous souhaitez être tenu.e au courant ?

Si vous souhaitez en savoir plus ou si vous souhaitez lire nos guides détaillés, rejoignez notre newsletter.

Merci !
Oups ! Une erreur s'est produite